3ème semaine, de Uberligen à Santenay.

Uberlingen, Altenrhein (Suisse).

Samedi 13/08/2016 Uberlingen Altenrhein 93km

Bon cette nuit c’était la pétarade!!

Nos voisins se sont lâchés un peu et nous avons eu droit à des allez retour aux toilettes avec les bruitages des zips des duvets et de la toile de tente….

Ça fait aussi partie des joies du camping.

Il fait très beau, la journée s’annonce bien.

Nous partons du camping à 9h57 direction Bregenz en Autriche.

Depuis hier nous sommes côté Allemand du lac, et nous poursuivons notre route toujours du même côté.

On est samedi, c’est impressionnant le nombre de personnes à vélo que nous croisons, nous roulons sur de vraies autoroutes du vélo. Des jeunes, des vieux, des familles avec de jeunes enfants, tout le monde pédale. On a du boulot en France pour concurrencer ces Allemands.

IMG_3664.JPG

À partir de Uberlingen nous sentons vraiment le côté touristique du lac.

Jusqu’à Bregenz en Autriche nous passons d’une ville à une autre, beaucoup de touristes, c’est la Côte d’Azur chez nous mais dans une ambiance plus calme.

Nous nous arrêtons à Meerburg sur le port pour un petit café, l’ambiance y est paisible.

À midi, c’est à Eriskirch que nous pique niquons, le long du port et c’est toujours aussi calme.

dsc04111DSC04123.JPG

De belles bâtisses, de beaux points de vue, nous ne voyons pas les kilomètres défiler et nous voilà à Bregenz. Nous avions décidé de nous arrêter au camping en Autriche mais ça ne nous inspire pas.

Voici le point le plus éloigné de notre voyage, l’endroit où le Rhin se jette dans le le lac de Constance pour en ressortir à Constance. A partir de ce point nous engageons notre retour vers la maison.

dsc04126

 

Nous filons donc vers la Suisse, il fait toujours grand beau.

Il faut se décider pour notre point de chute.

Après plusieurs cibles nous nous arrêtons au camping à Altenrhein.

Nous avons parcouru 93km.

Nous demandons toujours un emplacement avec électricité pour charger les batteries. On nous attribue un emplacement en pente donc nous demandons à changer mais en vain. Après multiples discussions nous nous déplaçons sur l’espace destiné aux vélos campeurs et Didier branche les batteries à l’accueil.

Pas top du tout pour l’accueil, mais pour le reste c’est très propre. Nous avons vu énormément de campings tout le long du lac avec des caravanes à demeure. Ce sont des résidences secondaires avec tout le confort.

Camping de Altenrhein.

Suisse

Emplacement + électricité 25€50 la nuit

Nous avons parcouru 93km

Temps total écoulé avec les arrêts 7h25

Temps de déplacement 5h16

Nous avons utilisé 61% des batteries pour 93km

13

Altenrhein, Schaffhausen.

Dimanche 14/08/2016 Altenrhein Schaffhausen 97km

Petite anecdote du camping : hier soir lorsque nous étions dans la tente quelque chose faisait bouger la tente, un tout petit mouvement comme si ça faisait “ toc, toc”

Je dis “ il y a une bestiole qui veut rentrer “.

Ça recommence plusieurs fois puis ça s’arrête.

De plus il y avait beaucoup de moustiques, à nous faire rentrer dans la tente plus tôt que prévu.

Ce matin grand ciel bleu, à 7h30 il fait déjà chaud dans la tente, c’est la première fois que nous avons cette température aussi élevée depuis deux semaines maintenant.

En pliant la tente, devinez qui nous découvrons et qui se sauve à petits sauts?

Un bébé crapaud qui nous faisait “ toc, toc “ hier soir,

Départ de Altenrhein à 9h30, pas besoin du coupe vent ce matin.

Nous longeons le lac et sur notre droite en fond de tableau , les montagnes Suisse, c’est très sympa.

DSC04131.JPG

Le côté Suisse est moins touristique que la partie Allemande,

Nous sommes dimanche, il fait très beau et tout le monde est au bord du lac mais c’est très calme malgré tout.

DSC04130.JPG

Nous nous retrouvons à Constance pour la pause pique nique.

Ce n’est pas du tout la même ambiance que vendredi lors de notre passage à l’aller.

Vendredi c’était jour de semaine et il faisait gris.

Aujourd’hui c’est jour de week end et il fait chaud. Les gens farnientent sur les pelouses en tenue légère voir maillot de bain et pour les plus courageux une trempette dans le Rhin.

De nombreux bateaux sont de sortie, un vrai défilé d’embarcations toutes différentes les unes des autres.

dsc04132img_0914

Nous quittons Constance et son lac pour rejoindre Stein am Rhein par l’Euro Vélo 6 côté Suisse ( à l’aller nous étions passés côté Allemand ).

C’est plus rapide mais moins joli en terme de vue et de paysage.

Nous repassons par Gailingen et nous retournons voir le pont en bois sous le soleil.

Très curieux cet endroit, les gens sont tous dans le Rhin et se laissent porter par le courant soit en nageant ou dans des embarcations variées, barques, bateaux gonflables, bouées, body board.

Partout où nous sommes passés, le courant du Rhin est très fort et les gens s’y baignent en se laissant porter d’un point à un autre.dsc04135

dsc04134

Il fait chaud, les gourdes se vident . WC public, nous remplissons les gourdes, il fait soif de ce temps là.

La fatigue se fait sentir, les jambes sont lourdes, certainement à cause du temps très chaud.

Nous arrivons au camping de Schaffhausen, un peu de repos bien mérité.

Nous avons parcouru 97km.

Nous ne sommes pas dépaysés car nous y avons déjà séjourné une nuit à l’aller.

Camping Shaffhausen

Rheinwiese

Suisse

Emplacement 28€ la nuit

Nous avons parcouru 97km

Temps total écoulé avec les arrêts 7h

Temps de déplacement 5h20

Nous avons utilisé 61% des batteries pour 97km

capture-14

Schaffhausen, Möhlin.

Lundi 15/08/2016 Schaffhausen Möhlin 97,59km

La nuit fût douce, tenue plus légère dans le duvet.

Nos chers voisins… Les cochons ils ont ronflé toute la nuit, pas top !

Ce matin, l’orage gronde, il est 6h30 , tout le monde debout, il faut plier la tente et ranger tout le matériel avant que ça nous tombe dessus.

On finit par être rodé, tout est plié juste avant l’averse.

Nous profitons du bar extérieur du camping pour nous abriter et prendre notre petit déjeuner.

img_1017

Nous partons à 8h10 direction Möhlin, le ciel se dégage et bientôt nous retrouvons le soleil, nous avons échappé à la pluie.

Il est 9h, nous repassons par les chutes du Rhin, c’est encore plus beau le matin.

Les touristes ne sont pas encore arrivés, c’est le meilleur moment pour apprécier pleinement ce lieu.

img_1026

Le parcours est très vallonné, nous ne prenons pas le même chemin qu’à l’aller,

ça vous met tout de suite dans le rythme!

Nous ravitaillons la sacoche nourriture, un peu lourde la coquine, ça fait du poids à l’avant. De plus nous passons dans beaucoup de chemins non asphaltés et ça vibre pas mal, le vélo est un peu instable de l’avant, prudence!

dsc04157

Nous nous arrêtons à Laufenburg pour le pique nique, à l’ombre, le long du Rhin.

Il fait de plus en plus chaud et il fait soif.

Nous nous arrêtons à Murg pour prendre un café et nous en profitons pour faire le plein d’eau.

Nous sommes à 30km du camping.

Les gourdes se vident à vue d’oeil, nous accélérons.

Nous allons directement au camping puisque nous y sommes déjà passés à l’aller.

img_1037

Nous avons parcouru 97,59km, il est 16h10 et il fait chaud.

Nous montons la tente et une bonne douche est la bienvenue.

D’habitude nous prenons une douche bien chaude mais depuis deux jours nous privilégeons la douche tiède.

Camping Bachtalen

4313 Möhlin ( Suisse

Emplacement 24€ la nuit

Nous avons parcouru 97,59km

Temps total écoulé avec les arrêts 8h

Temps de déplacement 5h42

Nous avons utilisé 66% des batteries pour 97,59km

capture-15

Nous avons parcouru jusqu’à présent 1530km

Nous avons passé 84h30 sur la selle…aï aï aï!

Möhlin, Mulhouse.

Mardi 16/08/2016 Möhlin Mulhouse 73km

Nous avons eu peur pour l’orage hier soir et pour la nuit mais rien au final.

Ce matin, grand beau la journée s’annonce encore ensoleillée.

Départ de Möhlin à 9h16 direction la France, Mulhouse dans le Haut Rhin.

Sur notre chemin nous croisons des cigognes dans un champ le long de notre voie verte. Elles ne sont pas farouches, nous les approchons suffisamment pour les prendre en photo sans un battement d’aile.

DSC04168.JPG

Nous passons à nouveau à Bâle et nous prenons un peu plus le temps pour voir la ville, malgré qu’elle ne soit pas évidente lorsqu’il faut retrouver la sortie pour Mulhouse. Le balisage est moyen, nous nous sommes égarés à l’aller et au retour ce n’est pas beaucoup mieux.

dsc04173

Au revoir le Rhin, nous suivons désormais le canal du Rhône au Rhin.

Huninge, nous sommes en France.

Nous décidons de pique niquer à Rosenau, même arrêt qu’à l’aller.

Nous reprenons notre route, sur ce passage la voie verte n’est pas asphaltée,

c’est de la terre bien tassée avec quelques pierres.

Nous roulons côte à côte quand Didier lance une parole et me montre quelque chose sur le canal.

Je ne le comprends pas et je me rapproche de lui quand soudain un écart de ma part et ça vole dans tous les sens, j’ai tapé à l’arrière de la remorque.

Je me retrouve le nez au sol, heureusement c’est de l’herbe.

Dans ma chute j’ai entraîné Didier mais me dit il après-coup “ j’ai eu le temps de sauter du vélo “. Il est fort quand même car moi je me suis étalée avec le vélo.

Résultat des courses: merci le casque sinon j’aurai la face gauche refaite, donc pas de bobo à la tête ni au visage, pour le reste, une pizza à la cheville et au genoux.

Opération infirmerie, nous avons de quoi soigner tout ça.

img_1083

Nous repartons direction Mulhouse, ça tire un peu mais pas le choix.

A Mulhouse nous cherchons une pharmacie pour acheter un cicatrisant.

Sitôt dit sitôt fait, ensuite nous cherchons une terrasse de café pour nous remettre de nos émotions et pour mettre du rouge sur les bobos!!

Le camping n’est pas loin nous nous y rendons, nous avons parcouru 73km.

Opération lessive car dans la chute ça a fait un peu de poussière mais les vêtements ne sont pas abîmés.

Camping de L’Ill

1 rue Pierre de Coubertin

68200 Mulhouse ( Haut Rhin ).

Emplacement 17€90€ la nuit

Nous avons parcouru 73km

Temps total écoulé avec les arrêts 6h57

Temps de déplacement 4h39

Nous avons utilisé 50% des batteries pour 73km

capture-16

Mulhouse, L’Isle sur le Doubs.

Mercredi 17/08/2016 Mulhouse L’Isle sur le Doubs 83,70km

Cette nuit, nous avons eu de l’orage et de la pluie.

Ce matin, le ciel est dégagé, départ du camping à 9h25.

Pour cette étape, nous choisissons de faire moins de kilomètres qu’à l’aller.

Pour partons pour Montbéliard le long du canal du Rhône au Rhin sur la voie verte.

A Dannemarie le ciel s’assombrit, nous nous arrêtons pour prendre un café  le long du canal près du petit port.

img_3677

Le ciel noircit à vue d’oeil, c’est sûr le ciel va nous tomber sur la tête.

Nous patientons à l’abri le temps que l’averse passe mais elle ne passe pas et l’heure tourne.

Il est bientôt midi et nous sommes toujours à Dannemarie. Nous décidons de manger sur place là où nous avons pris le café car c’est un petit restaurant qui propose des pâtes avec différentes garnitures. Une  » Campagnarde « pour moi et une » Franche Comté » pour Didier feront l’affaire ( plats à base de saucisse de Montbéliard  et cancoillotte ).

A conseiller, le patron est sympa, c’est propre, le cadre est agréable et les pâtes sont bonnes.  A retenir “ Les 100 pâtes “ à Dannemarie.

Bon après les pâtes le soleil est de retour donc nous reprenons notre route.

Toujours sur notre voie verte, nous passons sous un pont au niveau d’une écluse, c’esr encore mouillé et il y a un peu de boue, le sol est glissant.

Et de deux!!! Aujourd’hui c’est au tour de Didier de s’étaler, il dérape sur la partie boueuse et le vélo commence à se coucher.

Moi, je suis derrière, impuissante et j’imagine le scénario !

Le poids de la remorque à l’arrière empêche Didier de redresser le vélo et c’est là où il est fort , il déclipse ses chaussures de ses pédales automatiques et saute de sa monture.

Du coup, le vélo et la remorque sont au sol quand monsieur n’a pas une seule égratignure. C’est mieux comme ça, une éclopée c’esr suffisant.

Plus de peur que de mal, nous repartons pour Montbéliard.

Nous prenons le temps de rentrer dans la ville, chose que nous n’avions pas faite à l’aller car il pleuvait. Le temps devient très lourd et un orage se prépare.

Vite nous repartons pour L’Isle sur le Doubs, décidément nous sommes poursuivis par les orages aujourd’hui.

img_3676

Nous proposons une aide mécanique à un couple arrêté sur le bord de la route, le vélo de madame à priori en panne de quelque chose…c’est le dérailleur qui est cassé.

Didier les dépanne en enlevant le dérailleur ça permet de pouvoir rouler sur une seule vitesse jusqu’à leur prochaine étape .

Nous arrivons enfin à L’Isle sur le Doubs dans le Doubs après 83,70km parcourus le long du canal.

Nous voyons arriver au camping dans la soirée notre couple heureux d’avoir pu poursuivre leur chemin grâce à un mécanicien vélo qui leur à propoqé son aide…

C’est pour ça, moi je me déplace toujours avec mon mécano c’est plus sûr!!

C’est la fête au camping, encore quelques orages qui passent sans laisser trop de pluie par chance.

Nous appèlerons cette journée “ jour d’orages”

Camping Les Lûmes

10 rue des Lûmes

25250 l’Isle sur le Doubs ( Doubs ).

Emplacement 17,10€ la nuit

Nous avons parcouru 83,70km

Temps total écoulé avec les arrêts 7h35

Temps de déplacement 4h05

Nous avons utilisé 56% des batteries pour 83,70km

capture-17

L’Isle sur le Doubs, Fraisans.

Jeudi 18/08/2016 L’Isle sur le Doubs Fraisans 110km

Il a plu cette nuit, comme la veille nous plions le matériel encore mouillé.

L’eau s’évapore du sol encore chaud de ces derniers jours et ça fait une épaisse brume. Il fait gris mais pas froid, c’est même un peu orageux.

Nous quittons le camping de L’Isle sur le Doubs pour nous diriger vers Besançon.

A quelques kilomètres de L’Isle sur le Doubs la pluie s’invite et nous accompagne sur environ 30km. Heureusement nous avons notre super cape de Zorro et rien ne nous arrête, même pas mouillés juste un peu au niveau des pieds.

dsc04178

dsc04177

La pluie s’arrête pour notre Pique nique à Douvot, petit village le long du Doubs.

Nous repartons pour Besançon, nous flânons un peu dans la ville avant de prendre un petit café. Le temps est lourd et orageux, nous poursuivons notre parcours.

Il reste 30km pour le camping, le vent est fort et en plus de face, attention les batteries se vident.

dsc04187

dsc04188

Deux options, un camping à Fraisans, il faut sortir de la voie verte c’est à 7km ou un à Ranchot qui, lui, se trouve sur notre passage .

Nous choisissons la première option, Fraisans dans le Jura.

Ça grimpe fort par là, et plus beaucoup de batteries.

Heureusement, nous arrivons au camping, il est 17h25.

Le ciel est menaçant, il faut monter la tente et organiser le campement avant que la pluie nous surprenne.

C’est le camping municipal de Fraisans, pas la foule, quatre emplacements sont occupés dont le nôtre.

Camping Municipal de Fraisans

39 Fraisans ( Jura ).

Emplacement 11€ la nuit

Nous avons parcouru 110km

Temps total écoulé avec les arrêts

Temps de déplacement 5h39

Nous avons utilisé 92% des batteries pour 110km

capture-18

Nous avons parcouru jusqu’à présent 1796km.

Fraisans, Charrey S/Saône.

Vendredi 19/08/2016 Fraisans Charrey S/Saône 73km

Et bien nous avons bien dormi à Fraisans dans notre petit camping à 11€.

Ce matin un épais brouillard recouvre la campagne et le Doubs, l’ambiance est mystérieuse.

dsc04197

C’est très humide, nous plions la tente encore bien mouillée et nous quittons le camping à 10h16 direction Dôle.

Nous reprenons la voie verte le long du Doubs et le long du canal du Rhône au Rhin et nous pensons être à Dôle vers midi.

dsc04200

Le ciel se dégage pour laisser passer les rayons du soleil, il va faire beau.

A l’aller, à Dôle, nous avions demandé notre chemin à un homme qui se trouvait sur son bateau amarré le long d’un bras du Doubs qui rejoint le canal du Rhône au Rhin. Son bateau est son lieu de résidence.

Donc au retour nous décidons d’aller lui souhaiter le bonjour.

Chose dite, chose faite, une chance il est là, nous le saluons et racontons notre voyage.

Nous partons ensuite vers le centre ville de Dôle et les petites terrasses des restaurants nous tentent bien!

Pour la première fois du voyage nous nous laissons faire et déjeunons en terrasse avec un œil sur les vélos. Il fait beau, il fait bon et c’est bon donc tout est parfait.

dsc04207

C’est reparti pour notre étape de la soirée, St Jean de Losne ou Pagny la Ville.

A Damparis situé entre Dôle et St Jean de Losne, un cycliste nous double sur la voie verte. Il roule vite et sans assistance électrique, on accélère pour lui mettre un peu la pression et il résiste, il est toujours devant.

Il se retourne de temps en temps pour nous situer mais nous sommes toujours derrière et nous mettons une dose supplémentaire avec le mode sport.

Il sent bien que nous le collons mais nous le laissons devant.

Je dis à Didier “ il va faire un infarctus, il ne peut pas tenir longtemps à cette vitesse là “ et Didier répond “ laisse il va s’user tout seul, il y a juste à attendre”

Effectivement quelques temps plus tard il ralentit en faisant croire qu’il a un problème mécanique mais c’est le bonhomme qui n’en peut plus. Nous le doublons et continuons notre route. Il est toujours derrière nous et juste avant d’arriver à St Jean de Losne il accélère et nous passe comme une fusée.

Il s’arrête enfin et nous nous arrêtons également pour discuter un peu.

Ce cycliste, à la retraite en septembre prochain, s’entraine pour faire le chemin de Compostelle l’année prochaine à vélo en camping ou sauvage. Il fait donc le parcours Dôle St Jean de Losne” à fond la caisse” pour être prêt le jour J.

Il est à fond, il a du mal à reprendre son souffle, nous lui avons vraiment mis la pression!!!

Nous filons dans le centre ville pour remplir le “ frigo”.

Pendant que je fais les courses, Didier attend et surveille les vélos sur l’emplacement réservé au convoyeur de fond, avec la remorque au « casino » pourquoi pas on peut réver….

img_3687

Nous reprenons la route pour le camping à Pagny la Ville.

En fait le camping n’existe plus et Didier est au courant.

En m’attendant au pied du magasin à St Jean De Losne, Didier a discuté avec un messieur qui rêve d’un VTT électrique. Et c’est lui qui a dit que le camping n’existait plus. Didier lui lance alors “  Vous avez peut être un bout de pelouse?”

Et voilà comment nous arrivons à Charrey S/Saône en Côte d’Or à 3km de Pagny la Ville, chez Mr et Mme Perrin. Effectivement ils ont un super grand jardin, nous nous installons sur la pelouse. Ils nous invitent à partager un barbecue le soir, super sympa. C’est l’émission “ j’irai dormir chez vous”.

img_1092

Lui, Claude, 66ans, retraité, il est sportif, dynamique.

Elle, Odile, 64ans toujours en activité en tant qu’agent immobilier.

Des gens charmants qui nous ont accueilli chez eux avec qui nous avons passé un bon moment et une bonne soirée.

Camping chez Mr et Mme Perrin.

Nous avons parcouru 73km

Temps total écoulé avec les arrêts 7h02

Temps de déplacement 3h37

Nous avons utilisé 56% des batteries pour 73km

capture

Charrey S/Saône, Santenay.

Samedi 20/08/2016 Charrey S/Saône, Santenay 77km

La nuit fut bonne chez Odile et Claude, nous nous levons avec un temps très nuageux. Nous plions le matériel sans traîner en cas de pluie et nous finissons par le petit déjeuner.

A peine avons nous fini que la pluie commence à tomber.

Nous nous équipons de nos capes de Zorro et enfourchons notre monture. Il est 8h46 il est temps de partir, merci encore Odile et Claude pour votre hospitalité. Nous allons chercher la route des vins , direction Nuit St Georges.

Il pleut, il pleut bergère…. Ça tombe bien et nous avons le vent de face mais nous sommes partis donc pas le choix et ça ne va pas s’arrêter de si tôt.

Nuit St Georges, Ladoux Serrigny, Beaune, Meursault, Puligny Montrachet, Chassagne Montrachet, Santenay… Nous passons dans les vignes de tous ces grands crus de Bourgogne mais malheureusement nous n’en profitons pas beaucoup car il pleut toujours. De plus le parcours est très vallonné, ça tire un peu sur les jambes et il commence à faire froid. Il fait faim aussi mais aucun endroit pour nous abriter.

Nous filons donc jusqu’à Santenay en Côte d’Or, notre ville étape où la pluie cesse enfin.

Il est 14h30, nous avons parcouru 77km sous la pluie, les chaussettes et les chaussures sont trempées mais pour le reste c’est sec.

Nous rejoignons le camping de Santenay, nous montons la tente au cas où la pluie reviendrait.

Et enfin nous pouvons passer à table, il est 15h30!

Le ciel se dégage enfin et c’est une fin de journée ensoleillée qui nous réchauffe de notre longue matinée pluvieuse.

dsc04216

Camping Les Sources

21590 Santenay ( Côte d’Or )

Emplacement 22€60 la nuit

Nous avons parcouru 77km

Temps total écoulé avec les arrêts 5h37

Temps de déplacement 4h42

Nous avons utilisé 73% des batteries pour 77km

capture20

Nous avons parcouru jusqu’à présent 1946km

La suite du voyage dans l’onglet 3ème semaine.

Publicités

A propos topteamlemans

responsable du site topteam.fr
Cet article a été publié dans Voyage Le Mans Constance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s